Inscription

Recette

QUINOA VERT ET ROUGE

Plat sans gluten riche en protéines végétales enrichi en antioxydants

Difficulté: 

1

Temps de préparation: 

20 min

Temps de cuisson: 

20 min

Nombre de personnes: 

4 personnes

Ingrédients: 

4 petits bols de quinoa blanc
Eau minérale bien minéralisée
2 poivrons verts biologiques
2 grosses tomates biologiques
Vinaigrette parfumée à la poudre de gingembre, à l’huile de colza biologique
2 cuillères à soupe d’estragon finement ciselé
6 cuillères à soupe d’huile d’olive
4 cuillères à café de tamari

Préparation: 

Rincer la céréale ; toute céréale, même biologique doit être lavée rapidement à l’eau froide avant cuisson ; par ailleurs la graine de quinoa est recouverte d’une fine couche de saponine, de goût amer, qui la protège des conditions parfois extrêmes de climat qu’elle doit subir sur les hauts plateaux andins ; le lavage permet d’ôter cette couche impropre à la consommation.

Mettre ensuite dans une casserole avec 2 fois son volume d’eau minérale froide.

Porter à petite ébullition, couvrir et laisser cuire à feu doux 10 à 15 minutes ; le quinoa est cuit quand apparait un petit bourgeon blanc.

Saler en fin de cuisson avec le tamari ; incorporer l’huile d’olive ; réservez au chaud car le quinoa sera servi tiède.

Pendant ce temps, détailler en lanières très fines la pulpe du poivron épépiné (si on a du mal à « digérer » le poivron, peler le poivron au couteau économe).

Couper la tomate épépinée en quartiers très fins (peler la tomate également si on ne tolère pas la peau) ;  mélanger avec le poivron, assaisonner largement avec la vinaigrette bien relevée, incorporer le quinoa cuit tiède, saupoudrer d’estragon, et servir de suite.

 

Bénéfices santé: 

Le POIVRON et le piment viennent de la même plante.

Le poivron est un piment doux.

Originaire de Bolivie et des régions avoisinantes, le poivron s'est rapidement répandu dans toute la zone qui couvre l'Amérique du Sud, l'Amérique centrale et le Mexique.

Au retour de son premier voyage en Amérique, Christophe Colomb introduira le piment en Europe. Les Espagnols, relayés par les Portugais, le répandront ensuite rapidement dans le monde, et il sera adopté dans bon nombre de cuisines nationales. On ne sait pas quand exactement le poivron à quatre lobes est apparu en Europe, mais il en aurait été fait mention la première fois en 1699 par un Anglais du nom de Wafer, pirate de son état, qui aurait vu au Panama des plants chargés de ces gros fruits, parce que le poivron est un fruit même s’il est utilisé comme légume !

Il en existe plusieurs variétés qui diffèrent par leurs formes, leurs tailles, leurs saveurs et, surtout, leurs couleurs. Les poivrons changent de couleur durant le mûrissement : le poivron vert est cueilli avant sa pleine maturité. S’il est laissé sur le plant, il deviendra jaune, puis orange et ensuite rouge à la toute fin de son mûrissement.

Le poivron contient de nombreux principes actifs bénéfiques pour notre santé mais il y a lieu de lui reconnaitre en premier sa richesse en  Vitamine C.

Le rôle que joue la vitamine C dans l’organisme va au-delà de ses propriétés antioxydantes; elle contribue aussi à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives. De plus, elle protège contre les infections virales, favorise l’absorption du fer  et accélère la cicatrisation.

 

 

Appréciation: 

0

Commentaires

 

Bonjour, Jean-Paul,

Après avoir lu attentivement votre livre sur la fibromyalgie, je tente de faire au mieux ... mais le centre de la douleur me prescrit vraiment beaucoup de compléments alimentaires (plus de 18 produits différents !) ... outre un coût exhorbitant, cela me laisse perplexe ... Merci de votre éclairage à ce sujet.

 

 

Bonjour Chery,

La fibromyalgie étant associée à un gros déficit énergétique, une inflammation, souvent une dépression, une vulnérabilité aux infections et aux polluants, il y a a en effet beaucoup à faire. Maintenant vous n'avez, je l'espère, pas tous les retentissements. Quoi qu'il arrive la priorité est de remonter l'énergie :

1) glucides lents à la place glucides rapides

2) plus d'oméga trois (facilement combustibles), moins de saturés

3) apprendre à respirer à fond

4) la complémentation en magnésium, le catalyseur de toutes les étapes de production de l'énergie. Il est important qu'il soit biodisponible, associé à des rétenteurs comme la taurine et à de l'arginine. Le plus complet est D Stress Booster. Pour garder toute la journée un niveau stable, répartir en trois prises (un stick matin, midi, soir)

5) un complément généraliste sans fer ni cuivre. La formule la plus récente : Multidyn Senior (un stick matin et soir).

Après il faut hiérarchiser.

Je dirais déjà les polyphénols contre l'inflammation : thé vert, chocolat noir, fruits et légumes... et un complément comme Antiox F4 ou Flavodyn.

Si vous êtes déprimée, de la Tyrosine (si pas de psychose ni d"arythmie). La bonne nouvelle est que contrairement aux précédents qu'il faut tenir au long cours, il suffit de quelques jours ou semaines de Tyrosine.

Si les tendons sont touchés, du silicium, comme Dissolvurol.

Beaucoup d'autres compléments peuvent être utiles : Coenzyme Q10, antioxydants classiques, immuno-nutrition, détoxification, DNA Repair...

J'espère que ces pistes vont vous faciliter les prises.

Bon rétablissement.

Jean Paul Curtay

PS Le Parcours Okinawa peut aussi vous aider à intégrer tout cela sur le long terme (www.parcours-okinawa.fr).

Les bonnes adresses

Le parcours Okinawa : http://www.parcours-okinawa.fr

Okinawa Shop : http://www.okinawashop.fr