Inscription

Billet de blog

La pollution atmosphérique double le risque d'autisme chez les enfants des femmes enceintes exposées

 

"Les femmes exposées à une pollution atmosphérique élevée au cours de leur grossesse ont deux fois plus de risques de donner naissance à un enfant autiste. C'est le résultat d'une nouvelle étude menée par des scientifiques de l'Université de Harvard (États-Unis) et publiée dans la revue Environmental Health Perspectives.

Selon Andrea Roberts, principal auteur, ce résultat soulève des inquiétudes : 20 à 60 % des femmes de notre étude vivaient, selon le polluant respectif, dans une zone présentant un risque accru d'autisme.

Pour leur analyse, les scientifiques ont examiné 325 femmes dont les enfants avaient développé une forme d'autisme, ainsi que 22 000 femmes dont les enfants ne souffraient pas de ce trouble du développement. L'étude a révélé que le risque était deux fois plus important pour les mères vivant dans les zones présentant le niveau le plus élevé de particules fines de diesel ou de mercure dans l'air que pour les femmes vivant dans les zones les moins touchées par ces polluants. D'autres types de polluants, tels que le plomb, le manganèse et le dichlorométhane, augmentaient ce risque de 50 %.

L'association entre la plupart des polluants et l'autisme était plus forte chez les garçons que chez les filles. Cependant, le nombre de filles atteintes d'autisme étant moins important dans l'étude, les chercheurs ont annoncé que les potentiels aspects liés au sexe nécessitaient une étude approfondie.

L'étude, qui a commencé en 1989, repose sur des données impliquant 116 430 membres du personnel infirmier en soins pédiatriques. Pour la première fois, les données environnementales officielles des quatre coins des États-Unis ont également été incluses. Les scientifiques ont également pris en compte le revenu, l'éducation et le comportement, tel que le tabagisme au cours de la grossesse. Ils ont insisté sur l'importance de mesurer régulièrement les taux sanguins de polluants des femmes enceintes afin d'obtenir des preuves plus probantes du rôle de certaines substances dans l'augmentation du risque d'autisme. Aux États-Unis, une personne sur 88 est autiste. En Grande-Bretagne, le rapport est de 1 sur 100."

Souirce: revue Epidemiology

Coimmentaire de Jean Paul Curtay ::

Des études trouvent plusieurs centaines de polluants dès la naissance dans le cordon ombilical.

Parmi eux beaucoup de molécules connues comme neuro-toxiques, pro-inflammatoires, immunodéprimantes, génotoxiques et carcinogènes.

Les doses admissibles reconnues par les autorités de santé publique ne tiennent pas compte ni de la fragilité ni de la taille des foetus et des enfants.

Tout cela plaide, une fois de plus pour une politique beaucoup plus agressive d'assainissement général de l'environnement, une éducation des futurs parents qui pourraient réduire la charge toxique dès avant la conception et pendant la grossesse, et suivre des protocoles de détoxification.

Quand on sait qu'une femme enceinte sur quatre en France, fume, il y a de quoi faire  !!

Appréciation: 

5

Les bonnes adresses

Le parcours Okinawa : http://www.parcours-okinawa.fr

Okinawa Shop : http://www.okinawashop.fr