Inscription

Article

Les pouvoirs étonnants de la vitamine PP ou nicotinamide

La vitamiine PP (pour "préventive de la pellagre") ou nicotinamide devient l'une des vitamines vedettes, l'objet du plus grand nombre de publications récentes.

Apports en vitamine B3 et risque de maladie d’Alzheimer

Une étude ayant suivi pendant 6 ans 3718 personnes de plus de 65 ans dans la région de Chicago révèle que des apports élevés par rapport  à des apports faibles sont associés à un ralentissement du déclin cognitif annuel et à une réduction de 70% de l’incidence de la pathologie

Morris MC et al, Dietary niacin and the risk of incident Alzheimer's disease and of cognitive decline, J Neurol Neurosurg Psychiatry, 2004, 75(8) : 1093-9

Etudes de supplémentation

Depuis 50 ans de nombreuses études ont montré les capacités du nicotinamide en supplémentation de traiter efficacement et sans effets secondaires de nombreuses pathologiques inflammatoires, en particulier en dermatologie (de la lucite à l’acné)

Niren NM, Pharmacologic doses of nicotinamide in the treatment of inflammatory skin conditions : a review, Cutis, 2006 ; 77(1 Suppl) : 11-6

Les mécanismes anti-inflammatoires du nicotinamide :

induction des enzymes anti-oxydantes : SOD, GPX, catalase
stimulation de FOX0
coenzyme des 7 sirtuines
coenzyme de la poly(ADP-ribosyl)ation (réparation de l’ADN endommagé dans l’inflammation)
inhibition de TNF alpha
inhibition des IL 6 et 8
réduction de l’excrétion urinaire des isoprostanes
inhibition de la cyclo-oxygénase et de la production des prostaglandines de série 2

Lappas M, Permezel M, The anti-inflammatory and antioxidative effects of nicotinamide, a vitamin B(3) derivative, are elicited by FoxO3 in human gestational tissues: implications for preterm birth, J Nutr Biochem, 2011 ; 22(12) : 1195-201

Prévention du diabète de type 2 chez des rats obèses par le nicotinamide

La supplémentation en nicotinamide a amélioré tous les paramètres de la tolérance au glucose, augmenté les activitités des SIRT 1, 2, 3  et 6 et la biogénèse mitochondriale.

Yang SJ et al, Nicotinamide improves glucose metabolism and affects the hepatic NAD-sirtuin pathway in a rodent model of obesity and type 2 diabetes, J Nutr Biochem, 2014 ; 25(1) : 66-72

Prévention du diabète de type 1 chez l’animal a provocation d’un diabète expérimental de type 1 par la streptozotocine est bloquée par l’administration précoce de nicotinamide, le coenzyme du système de réparation de l’ADN, PARP1.

Makiko Fukaya et al, Protective effects of a nicotinamide derivative, isonicotinamide, against streptozotocin-induced β-cell damage and diabetes in mice, Biochm Biophys Res Comm, 442, 1–2,  2013, 92–98

Prévention du diabète de type 1 chez l'homme par une supplémentation en nicotinamide

A Santiago du Chili, une équipe de chercheurs a trouvé, parmi 1021 parents de personnes ayant déclaré un diabète de type 1,

26 personnes qui se sont avérées porteuses d’auto-anticorps, mais sans intolérance au glucose.

La moitié d’entre elles a reçu un placebo, l’autre une supplémentation  de 1,2 g de nicotinamide par jour.

Après 5 ans 37,5% des personnes du groupe placebo étaient devenues diabétiques, 0% des personnes du groupe nicotinamide.

Olmos PR et al, Nicotinamide protected first-phase insulin response (FPIR) and prevented clinical disease in first-degree relatives of type-1 diabetics, Diabetes Res Clin Pract, 2006 ; 71(3) : 320-33

Mais une autre étude the European Nicotinamide Diabetes Intervention Trial (ENDIT) comparant nicotinamide et placebo dans une population similaire, si elle a objectivé une réduction des marqueurs de l’inflammation et une réduction de la formation d’auto-anticorps dans le groupe nicotinamide, n’a pas observé de réduction clinique de l’incidence du diabète de type 1.

Hedman M et al, Nicotinamide reduces high secretion of IFN-gamma  in high-risk relatives even though it does not prevent type 1 diabetes,  J Interferon Cytokine Res, 2006 ; 26(4) : 207-13

Supplémentation en vitamine B3 et stabilité des gènes

Le NAD est un élément limitant de nombreuses opérations impliquant  les sirtuines, la réparation de l’ADN, la restauration du glutathion, l’énergétique… ce qui en fait la vitamine la plus importante pour :

la stabilité du génome
le ralentissement des phénomènes de la sénescence
le contrôle des phénomènes inflammatoires et auto-immuns
la prévention de toues les pathologies dégénératives, dont les cancers et les pathologies neuro-dégénératives comme l’Alzheimer et la Parkinson, dans lesquelles on décèle une élévation des dégâts sur l’ADN et une dysfonction des systèmes de réparation de l’ADN

Selon Kirkland, cet objectif de fond devrait faire considérer un apport quotidien à des doses supra-nutritionnelles en prévention globale

Kirkland JB, Niacin requirements for genomic stability, Mutat Res, 2012 ; 733(1-2) :1 4-20

La supplémentation en nicotinamide en prévention globale

se justifie pour toutes les pathologies associées à des dommages  sur l’ADN :

diabète
inflammation
excès de fer/de cuivre
auto-immunité
infections chroniques
exposition à des rayonnements (vols aériens, scanners…)
exposition à la pollution
post-radiothérapie/post-chimiothérapie
vieillissement
pathologies dégénératives, en particulier cancers  et maladies neurodégénératives

Decker P et al, Modulating poly (ADP-ribose) polymerase activity: potential for the prevention and therapy of pathogenic situations involving DNA damage and oxidative stress,  Curr Pharm Biotechnol, 2002 ; 3(3) : 275-83

Supplémentation en vitamines B2 et B3 et prévention du cancer de l’œsophage

Dans l’Etude du Linxian, l’administration de 40 mg d’acide nicotinique et de 3,2 mg de vitamine B2 pendant 5 ans a réduit

- l’incidence du cancer de l’œsophage de 14%

- et la mortalité de 10%.

Blot WJ et al, Nutrition intervention trials in Linxian, China: supplementation with specific vitamin/mineral combinations, cancer incidence, and disease-specific mortality in the general population, J Natl Cancer Inst, 1993 ; 85(18) :1483-92

Supplémentation en nicotinamide et sevrage des benzodiazépines

Des études russes montrent que le NAD est un agoniste du récepteur  au GABA et accélère la disparition du syndrome de sevrage aux benzodiazépines

Fomenko AI, [Effect of withdrawal of phenazepam and nicotinamide on the status of the system of reception of benzodiazepines and NAD], Ukr Biokhim Zh.,1996 ; 68(5) : 20-5

Ceci est d’autant plus intéressant que des études montrent des effets anxiolytiques du nicotinamide comparables aux effets des benzodiazépines, associé à des effets secondaires très positifs contrairement aux benzodiazépines qui entraînent des dépendances, des déstructurations de l’architecture du sommeil, altèrent la mémorisation, augmentent les risques de chutes et de fractures du col du fémur, de maladie d’Alzheimer, etc…

Etude espagnole en double aveugle chez 77 patients en syndrome de fatigue chronique qui reçoivent soit un placebo soit 20 mg de NADH. Le groupe supplémenté voit ses scores d’anxiété et de réactivité au stress significativement améliorés

Alegre J et al,  [Nicotinamide adenine dinucleotide (NADH) in patients with chronic fatigue syndrome], Rev Clin Esp , 2010 ; (6) : 284-8

Supplémentation en nicotinamide et contrôle pulsionnel

L’administration d’un antagoniste de la vitamine B3 entraîne  une dépression du système sérotoninergique, l’administration de nicotinamide la restore;

Kuchmerovskaia TM et al, [Effect of nicotinamide adenine dinucleotide on the serotoninergic mediator system in the rat brain during 3-acetylpyridine administration], Vopr Med Khim, 2002 ; 48(3) : 264-70

Dans de nombreuses pathologies liées à une tension pulsionnelle élevée (dysfonction sérotoninergique cérébrale), la voie hépatique des kynurénines qui mène du tryptophane au NAD est hyperactive, menant à une déplétion accrue en tryptophane et en sérotonine cérébrale : anxiété, dépression, TOC, anorexie/boulimie, schizophrénie…, mais aussi dans des infections chroniques comme l’HIV, certains cancers, les pathologies inflammatoires (polyarthrite rhumatoïde, sclérose en plaques…) et la maladie d’Alzheimer.  

En effet l’inflammation, surtout via interféron gamma, mais aussi les peptites amyloïdes, suractivent cette voie métabolique.

Ceci est une des explications des intrications très documentées entre surpoids, dépression, dépression immunitaire, déclin cognitif et inflammation.

Plusieurs études montrent qu’une supplémentation en nicotinamide a un effet de feed back négatif sur la voie hépatique des kynurénines, ce qui épargne du tryptophane au profit du cerveau.

Yiquan Chen et al, Kynurenine Pathway Metabolites in Humans : Disease and Healthy States, International Journal of Tryptophan Research, 2009 : 21–19

http://core.kmi.open.ac.uk/download/pdf/8630142.pdf

Cette opération a aussi des effets immunostimulants et améliore le rapport CD4/CD8 dans l’HIV et la survie.

Murray MF et al, Increased plasma tryptophan in HIV-infected  patients treated with pharmacologic doses of nicotinamide, Nutrition, 2001;17:654–6.

Abrams B et al, A prospective study of dietary intake and acquired immune deficiency syndrome in HIV-seropositive homosexual men, J Acquir Immune Defic Syndr, 1993;6:949–58

Tang AM et al, Effects of micronutrient intake on survival in human immunodeficiency virus type 1 infection, Am J Epidemiol,1996 ;143 : 1244–56

D'autres études indiquent un fort potentiel du nicotinamide dans la prévention des cancers.
Kirkland JB, Niacin and carcinogenesis, Nutr Cancer.-, 2003;46(2):110-8.

En conclusion, le nicotinamide est une vitamine aux effets mutlidimensionnels fondamentaux pour la santé, la prévention des pathologies liées à l'âge, le ralentissement des phénomènes de la sénescence et le co-traitement de nombreuses pathologies.

On le trouve dans beaucoup d'aliments, à faible dose. Des apports optimisés sont possibles dans un complexe nutritionnel (sans fer ni cuivre), associé à des stimulants de la répération de l'ADN (Physiomance DNAir), à des doses plus élevées dans des compléments spécifiques (en France Nicobion 500 qui contient 500 mg de nicotinamide). Les doses préventives tournent autour de 500 mg/j, les doses co-thérapeutiques de 500 à 1500 mg/j. 

Appréciation: 

5

Commentaires

 

Bonjour 

quelle différence entre le/la nicotinamide du Nicobion 500 et nicotinamide riboside ?

 

Les bonnes adresses

Le parcours Okinawa : http://www.parcours-okinawa.fr

Okinawa Shop : http://www.okinawashop.fr