Inscription

Article

Les modèles alimentation-santé : le modèle Inuit

Le modèle Inuit est caractérisé par :

  • l’absence totale de glucides sauf de manière très brève et limitée pendant l’été (ce qui a permis de découvrir qu’il n’y a aucun glucide ou ose essentiel, et le mécanisme hépatique de la néoglucogénèse) ;
  • une consommation importante de protéines associées à des taux très élevés d’acides gras oméga trois (poissons, mammifères marins vivant dans l’eau froide) ;
  • l’absence de produits laitiers ;
  • la richesse en vitamines D, A, B9, B12 et minéraux stockés dans les foies de ces animaux (la vitamine C, rare, est obtenue l’hiver dans la graisse de baleine « muktuk » et dans le cristallin des mammifères marins - donné surtout aux petits enfants et l’été dans des baies)
  • une extrême intensité d’activités physiques
  • le facteur froid (aspects positifs et négatifs)
  • le très faible ensoleillement
  • la faible exposition aux toxiques.

 Les principales espèces pêchées et chassées sont

- l’omble chevalier

- les phoques, les morses, le béluga, le narval, la baleine boréale (tous ces animaux se nourrissent de plancton, crustacés, poissons) – très important : "tous ces aliments sont le plus souvent consommés crus"

- l’oie sauvage, le canard, le lagopède et  leurs oeufs

- le lièvre arctique, le renard arctique, le caribou, le bœuf musqué, l’ours blanc (la viande de l’ours est surtout donnée aux chiens).

L’été s’ajoutent :

  • palourdes, moules et autres fruits de mer
  • baies de Baffin (sortes de framboises), airelles, myrtilles, têtes de violon (jeunes pousses de fougères) et autres herbes.

Exemple de recette d’été : l’« agutuk » aussi appelé « glace de l’Alaska » : avec graisse de mammifère marin ou de renne, huile de phoque, baies et neige.

Ce modèle nutritionnel est associé à un niveau très élevé de dépense physique et de concentration mentale.

Appréciation: 

0

Categorie: 

Commentaires

 

Est-ce à dire que la consommation de glucides, même complets, n'a pas lieu d'être ?

 

Bonjour,

Les inuits ne mangeaient pas de glucides car ils n'y avaient pas accès, sauf de manière très brève, l'été. Cela les obligeait à consommer énormément de protéines et de graisses, ce qui n'est pas optimal pour la longévité et la santé, même avec beaucoup d'oméga trois...

Donc consommer des glucides lents, même s'ils ne sont pas indispensables, reste très utile pour éviter de se surcharger en protides et lipides. Par contre, l'orientation actuelle privilégie les glucides sans gluten. Les céréales semi complètes sans gluten semblent optimales, les céréales complètes étant trop riches en acide phytique, un inhibiteur de l'absorption du zinc....

Bien cordialement vôtre

Jean Paul Curtay

 

Merci de votre réponse; si je lis votre échange sur les protéines de petit lait, j'en conclus que les céréales complètes inhibent le zinc alors même qu'il s'agit d'en consommer suffisamment pour ne pas limiter la croissance musculaire ....

Donc pas trop de céréales complètes et de préférence les semi complètes sans gluten.

Merci beaucoup pour les infos sur le site.

Cordialement

PS . Le parcours santé aux thermes d'Allevard n'existe plus ?

 

 

Dans cette discussion sur l'importance des céréales, vous affirmez qu'il ne vaut mieux pas consommer trop de céréales complètes car elles inhibent l'absorption du Zinc. Mais dans votre réponse sur les protéines de petit lait, vous dites que le Zinc inhibe la croissance musculaire ! Alors ne serait-ce pas bien d'empêcher l'absorption de Zinc en mangeant justement + de céréales complètes afin d'avoir une meilleure croissance musculaire ? ou le Zinc a-t-il d'autres effets essentiels pour notre organisme mis à part l'inhibition de la croissance musculaire ?

Merci d'avance de votre réponse

 

Excusez moi mais il semble y avoir eu une confusion. Quand je dis que le zinc est l'élément limitant" de la croissance musculaire, je veux dire qu'on ne peux au contraire pas faire de muscle sans zinc. Le zinc est le minéral qui catalyse toute synthèse de protéine et toute production de nouvelle cellule. Il est de plus indispensable à la production des hormones stéroïdes anabolisantes endogènes.

Donc il faut bien assurer des apports alimentaires en zinc via les poissons, les fruits de mer et la viande, et ajouter un complément  nutritionnel contenant du citrate de zinc.

La Pause Santé Okinawa ne se fait plus aux Thermes d'Allevard, mais elle est en projet dans un centre de vacances en Corse du Sud (d'où je repars à cet instant).

Bien cordialementr à vous

 

Jean Paul Curtay

Les bonnes adresses

Le parcours Okinawa : http://www.parcours-okinawa.fr

Okinawa Shop : http://www.okinawashop.fr