Inscription

Article

APRÈS LA VACHE FOLLE, L'INDUSTRIE DES ALIMENTS POUR LES ÉLEVAGES INDUSTRIELS REMET CELA !

 

Le plus grand scandale sanitaire depuis la maladie de la vache folle

Depuis quelques jours nous apprenons un nouveau scandale. 8 tonnes de vitamine B2 produites en Chine avec des bactéries OGM ont été incorporées depuis 2010 dans des millions de tonnes d'aliments pour les élevages intensifs en Europe. 

Ces bactéries dont certaines se retrouvent vivantes dans les mélanges donnés aux animaux sont aussi porteuses de quatre gènes « de résistance à des antibiotiques importants du point de vue de la santé humaine et vétérinaire » qui se transmettent facilement d'une bactérie à l'autre. Donc des bactéries consommées par les animaux aux bactéries de leur flore. Des bactéries de la viande consommée ou simplement touchée aux bactéries de notre flore. Des bactéries qui circulent dans l’eau à partir des déjections des animaux à toute autre bactérie. 

Ce n’est que le 19 septembre 2018 que l’Union européenne interdit la vitamine B2 – aussi appelée riboflavine (80 %) – produite à partir de la souche génétiquement de la bactérie Bacillius subtilis KCCM-10445 alors qu’un laboratoire de recherche allemand avait donné la première alerte dès 2015. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et la Direction générale de l’alimentation traquent en France depuis Novembre 2018 150 tonnes d’aliments contaminés. 

20 autres pays sont aussi touchés : la Belgique, les Pays-Bas l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la Pologne, la Suisse, l’Autriche, la Slovaquie, la Slovénie, la Croatie, la Norvège ou encore la Bulgarie. Les autorités belges estiment que près de 4 350 tonnes d’aliments composés (l’équivalent de 435 000 à 870 000 tonnes d’aliments finaux) ont déjà été consommées sur leur territoire.

Le lobbying de la Fédération européenne des fabricants d’aliments composés pour animaux (Fefac) a permis aux industriels d’obtenir un délai pour le retrait du marché des prémélanges (10 janvier 2019) et des aliments composés (10 avril) « en raison des volumes concernés ».

Conclusion : il est prudent de stopper totalement toute consommation de viande d’élevages industriels.

 

www.lemonde.fr/planete/article/2018/11/29/ogm-interdit-au-moins-150-tonn...

Appréciation: 

5

Categorie: 

Les bonnes adresses

Le parcours Okinawa : http://www.parcours-okinawa.fr

Okinawa Shop : http://www.okinawashop.fr